Un flux migratoire sans précédent

La multiplication des zones de conflits au Moyen-Orient crée un flux migratoire sans précédent qui affecte de nombreuses zones de la planète. En 2015, l’Europe a accueilli plus d’un million de réfugiés, principalement via la Grèce, l’Italie ou l’Espagne. La France était ainsi le 3ème pays de l’Union Européenne le plus demandé par les réfugiés avec 80 075 demandes de protection internationale déposées, derrière l’Allemagne (441 800) et la Suède (156 100).

Le nombre de demandeurs d’Asile augmente d’année en année. Selon l’OFPRA, l’Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides en charge de statuer sur toute demande d’asile, 85 244 demandes d’asile ont été enregistrées en 2016, soit une hausse de 6,5% par rapport à 2015. Les 5 principaux pays de provenance que sont le Soudan, l’Afghanistan, la Syrie, l’Albanie et Haïti représentent 40% des demandeurs d’asile.

AGIR : le projet pilote de l’Adie pour favoriser l’insertion des réfugiés

Projet Adie AGIRAu printemps 2017, l’Adie a lancé un projet pilote nommé « AGIR » : Accompagnement pour Générer des opportunités d’emploi Indépendant et salarié pour les Réfugiés. L’objectif de ce programme est d’apporter des solutions par l’accompagnement, le financement et l’assurance aux demandeurs d’asile titulaires d’une autorisation de travail, réfugiés statuaires, bénéficiaires de la protection subsidiaire, apatrides, et primo-arrivants souhaitant accéder à l’emploi ou créer leur propre emploi.

En effet : mobilité réduite, absence de permis de conduire et de véhicule, barrière de la langue… les obstacles à l‘employabilité des réfugiés sont nombreux.

Les premiers résultats

Depuis le lancement du programme AGIR, l’Adie a noué des partenariats locaux avec une vingtaine d’acteurs (dont Singa, CADA, CIMADE, FASTT, …) dans le but d’intégrer l’offre de l’Adie (accompagnement, financement, micro-assurance) à leur dispositif d’accompagnement vers l’emploi.

L’Adie s’est également attachée à faire monter en compétences ses salariés sur le sujet de l’insertion des réfugiés : formation, communication interne et mise à disposition d’outils et de procédures pour accompagner ce public.

Ainsi, depuis mi-2017, une cinquantaine de réfugiés ont été accompagnés dans leur projet de création d’entreprise.  

Les ambitions pour 2018

En 2018, l’Adie a l’ambition de déployer le projet AGIR sur l’ensemble du territoire français et se donnera les moyens de contribuer durablement à l’inclusion financière, économique et sociale des réfugiés, primo-arrivants et demandeurs d’asile.


Donnez plus que de l'argent, donnez un nouvel élan…
…et permettez aux micro-entrepreneurs de prendre leur envol.

Portraits de micro-entrepreneurs soutenus par l'Adie

  • Couturière-retoucheuse
    Créateur d'entreprise
    « Pour moi l’Adie est un vrai repère. L’Adie a réalisé mon rêve ! …elle m’a donné de la considération ».
  • Marie, Fabricante de toilettes sèches personnalisées
    Créateur d'entreprise
    « Pour quitter la fonction publique, il fallait être un peu fou ! Mais je ne voulais pas passer à côté de mon projet ».
  • Samih, restaurateur syrien
    Créateur d'entreprise
    Créateur du restaurant « Les Portes de Damas », Samih a bénéficié du soutien de l’Adie. Passionné de cuisine et de musique, cet entrepreneur a su créer un cadre chaleureux et accueillant pour les amateurs de cuisine syrienne.

Combien vous coûte votre don ?


Indiquez le montant de votre don

Déduction fiscale

Montant du don après déduction fiscale

Vous bénéficiez de 66% de déduction fiscale au titre de l'Impôt sur le Revenu,
dans la limite de 20% de votre revenu imposable.


Montant de votre Impôt de Solidarité sur la Fortune

Montant de votre don pour réduire au maximum votre ISF

Vous bénéficiez de 75% de déduction fiscale au titre de l'Impôt de Solidarité sur la Fortune,
dans la limite de 50 000€, ce qui correspond à don maximum de 66 667€.
Ce plafond est ramené à 45 000€ (soit un don de 60 000€) si vous cumulez don et investissement dans les PME


Indiquez le montant de votre don

Déduction fiscale

Montant du don après déduction fiscale

Vous bénéficiez de 60% de déduction fiscale au titre de l'Impôt sur les Sociétés,
dans la limite de 0,5% de votre chiffre d'affaires annuel hors taxes.