Du 28 janvier au 1er février 2019, c’est la semaine de l’Adie, contre le gâchis des talents

Parce que l’Adie n’accepte pas le gâchis des talents qui ferait qu’en France la création d’entreprise serait réservée à ceux qui ont de l’argent, des diplômes ou des relations, l’association organise une semaine dédiée à l'entrepreneuriat, afin que toute personne qui en a le projet, l'envie, la conviction, puisse devenir entrepreneur. 

Au programme, 28 janvier au 1er février 2019

  • une étude inédite pour épingler les idées reçues qui empêchent les Français d’entreprendre, à découvrir dans cet article
  • plus de 200 événements d’information dans toute la France et en ligne pour faciliter la création de son entreprise à tous ceux qui souhaitent entreprendre
  • des "Facebook lives" (échanges en direct) avec Ryad Boulanouar, co-fondateur du Compte Nickel, pour aider les entrepreneurs à dépasser les obstacles au développement de leur activité

Promouvoir le droit à l’initiative économique pour tous

Chaque année, les plus de 16 000 entrepreneurs financés et accompagnés par l’Adie – dont 42% étaient aux minima sociaux avant de se lancer et 25% n’ont pas de diplôme – démontrent que chacun, même sans capital, même sans diplôme, peut devenir entrepreneur s’il a accès au crédit, à un accompagnement professionnel, personnalisé, fondé sur la confiance, la solidarité et la responsabilité.

Aujourd’hui, 1/3 des Français expriment le souhait de créer leur entreprise et ainsi de créer leur propre emploi. Pourtant, que ce soit un désir de changement d’activité ou parce que c’est une opportunité de sortir du chômage, beaucoup en sont encore empêchés.

En effet, la création d’entreprise est un réel moyen d’insertion professionnelle. Mais les personnes les moins formées, les moins expérimentées et économiquement fragiles, n’ont pas toujours accès aux services d’accompagnement et aux financements nécessaires.

Ainsi, la Semaine de l’Adie dédiée à l’entrepreneuriat a pour ambition d’être un véritable manifeste de déclaration du droit à l’initiative économique pour tous ceux qui en ont l’envie, exprimé ou étouffé, que ce soit par leurs propres craintes ou par les messages limitants et les obstacles dressés par la société.

Convaincus que notre vision est partagée par un nombre croissant de citoyens, de décideurs et pour convaincre tous ceux qui doutent encore, nous agissons concrètement pour lever les barrières à l’entrepreneuriat.

 

> Lire le nouveau manifeste de l’Adie contre le gâchis des talents

> Découvrir l’étude inédite de l’Adie sur l’impact des idées reçues sur l’envie d’entreprendre

> Soutenir les actions de l’Adie par un don au Fonds Adie


Donnez plus que de l'argent, donnez un nouvel élan…
…et permettez aux micro-entrepreneurs de prendre leur envol.

Portraits de micro-entrepreneurs soutenus par l'Adie

  • Violette, cours d'équitation et de dressage
    Créateur d'entreprise
    « L’Adie ce n’est pas seulement des gens qui prêtent de l’argent, c’est tout un réseau qui nous fait confiance ! »
  • Couturière-retoucheuse
    Créateur d'entreprise
    « Pour moi l’Adie est un vrai repère. L’Adie a réalisé mon rêve ! …elle m’a donné de la considération ».
  • Marie, Fabricante de toilettes sèches personnalisées
    Créateur d'entreprise
    « Pour quitter la fonction publique, il fallait être un peu fou ! Mais je ne voulais pas passer à côté de mon projet ».

Combien vous coûte votre don ?


Indiquez le montant de votre don

Déduction fiscale

Montant du don après déduction fiscale

Vous bénéficiez de 66% de déduction fiscale au titre de l'Impôt sur le Revenu,
dans la limite de 20% de votre revenu imposable.


Montant de votre Impôt sur la Fortune Immobilière

Montant de votre don pour réduire au maximum votre ISF

Vous bénéficiez de 75 % de déduction fiscale au titre de l'Impôt de Solidarité sur la Fortune,
dans la limite de 50 000 €, ce qui correspond à don maximum de 66 667€.
Le Fonds Adie est habilité à collecter les dons IFI au nom et pour le compte de l'Adie.


Indiquez le montant de votre don

Déduction fiscale

Montant du don après déduction fiscale

Vous bénéficiez de 60% de déduction fiscale au titre de l'Impôt sur les Sociétés,
dans la limite de 0,5% de votre chiffre d'affaires annuel hors taxes.