Public Adie QPVDepuis 1990 et les premiers microcrédits distribués en Seine-Saint-Denis, l’Adie reste très impliquée dans les quartiers dits « prioritaires de la politique de la ville » (QPV). L’accès à l’emploi y est plus difficile qu’ailleurs. Jeunes et moins jeunes sont confrontés à des freins inhérents à leur situation financière, sociale et géographique. En leur permettant de créer leur emploi là où ils sont, de valoriser leurs savoir-faire, les créateurs que nous accompagnons montrent une nouvelle facette de ces quartiers : celle de l’entrepreneuriat et du succès.

 

 

POURQUOI LE MICROCREDIT ACCOMPAGNE DANS LES QUARTIERS ?

  • Pour lever les nombreux obstacles qui se trouvent sur le chemin des créateurs d’entreprise : absence de diplôme, de fonds, d’accompagnement adapté…
  • Parce que si le taux de chômage des quartiers est 2 fois plus élevé qu’ailleurs, l’envie d’entreprendre y est aussi deux fois plus importante.
  • Pour offrir aux habitants des quartiers des emplois proches de leur domicile.
  • Pour dynamiser le tissu économique local grâce aux micro-entreprises et à la création d’emplois qui en découle.

>> Les résultats sont au rendez-vous : 1 entreprise est créée toutes les heures dans les quartiers grâce à l’appui de l’Adie.

1 entreprise créées toutes les heures dans les quartiers

L'ADIE PUBLIE LA 1ERE ETUDE SUR L'ENTREPRENEURIAT DANS LES QUARTIERS

Cette étude inédite révèle les motivations et les difficultés rencontrées par les porteurs de projets des quartiers lors de leur parcours de création d’entreprise, ainsi que l’impact individuel et collectif de leur aventure entrepreneuriale, une fois qu’ils sont en activité.

« Les résultats de cette première enquête confortent notre ambition d’accompagner le développement de l’entrepreneuriat dans les quartiers politique de la ville. Nous souhaitons donner leur chance à plus de créateurs d’entreprise et à plus de projets d’activités pour soutenir cette envie d’entreprendre et parce que nous sommes convaincus que l’entrepreneuriat dans les quartiers a un impact positif, aussi bien social qu’économique », précise Frédéric Lavenir, Président de l’Adie et du Fonds Adie.

> Découvrir les résultats de l’étude quartiers Adie

EN 2018, AVEC LE SOUTIEN DE NOS DONATEURS…

Nous pourrons intensifier notre action partout en France : 

  • Renforcer notre présence et notre accompagnement à la création d'entreprise auprès des jeunes, des femmes, dans les quartiers comme en zone rurale.
  • Développer nos services numériques en complément de l’accompagnement physique, accélérateur de la création d'entreprise.
  • Ouvrir de nouvelles antennes Adie dédiée à l’accompagnement des micro-entrepreneurs des quartiers. 

L’Adie s’est fixée pour objectif d’accroître de 30% le nombre des entreprises qu’elle finance ou accompagne dans les QPV d’ici 2020. Cet objectif s’appuie en partie sur le projet d’ouverture de 8 nouvelles antennes dans les quartiers dans les deux prochaines années.

 

> Découvrir les résultats de l'étude quartiers Adie

> Lire la chronique d’Eloise, jeune entrepreneure de la Seine Saint-Denis

> Découvrir le dossier Adie spécial « Entreprendre dans les quartiers »

> Soutenir l’accompagnement des micro-entrepreneurs dans les quartiers et partout en France


Donnez plus que de l'argent, donnez un nouvel élan…
…et permettez aux micro-entrepreneurs de prendre leur envol.

Portraits de micro-entrepreneurs soutenus par l'Adie

  • Marie, Fabricante de toilettes sèches personnalisées
    Créateur d'entreprise
    « Pour quitter la fonction publique, il fallait être un peu fou ! Mais je ne voulais pas passer à côté de mon projet ».
  • Samih, restaurateur syrien
    Créateur d'entreprise
    Créateur du restaurant « Les Portes de Damas », Samih a bénéficié du soutien de l’Adie. Passionné de cuisine et de musique, cet entrepreneur a su créer un cadre chaleureux et accueillant pour les amateurs de cuisine syrienne.
  • Annie, couturière à Marseille
    Créateur d'entreprise
    « Je parle beaucoup de l’Adie autour de moi à ceux qui veulent monter leur projet. C’est un bon moyen de mettre le pied à l’étrier ». « Sans l’Adie, je n’aurais jamais pu continuer. »

Combien vous coûte votre don ?


Indiquez le montant de votre don

Déduction fiscale

Montant du don après déduction fiscale

Vous bénéficiez de 66% de déduction fiscale au titre de l'Impôt sur le Revenu,
dans la limite de 20% de votre revenu imposable.


Montant de votre Impôt de Solidarité sur la Fortune

Montant de votre don pour réduire au maximum votre ISF

Vous bénéficiez de 75% de déduction fiscale au titre de l'Impôt de Solidarité sur la Fortune,
dans la limite de 50 000€, ce qui correspond à don maximum de 66 667€.
Ce plafond est ramené à 45 000€ (soit un don de 60 000€) si vous cumulez don et investissement dans les PME


Indiquez le montant de votre don

Déduction fiscale

Montant du don après déduction fiscale

Vous bénéficiez de 60% de déduction fiscale au titre de l'Impôt sur les Sociétés,
dans la limite de 0,5% de votre chiffre d'affaires annuel hors taxes.