A l’occasion de la célébration de ses 30 ans le 29 mars dernier, l’Adie recevait le Ministre de l’Économie, Bruno Le Maire. Celui-ci a dévoilé une série de mesures répondant aux propositions du Mégaphone, le plaidoyer pour faire entendre la voix des entrepreneurs que l’Adie accompagne.

En France, il n’y a pas que les start-ups et les PME qui contribuent à notre économie. Les 2/3 des entreprises sont des Toutes Petites Entreprises (TPE) et plus de la moitié des entrepreneurs se lancent avec moins de 8 000€.

Avec 4 000€ en moyenne, l’Adie permet chaque année à plus de 16 000 personnes éloignées de l’emploi et hors des circuits de financement bancaires classiques de créer et développer des entreprises pérennes et ancrées dans le développement économique de leur territoire. Ces entrepreneurs soutenus par l’Adie créent en moyenne 1,3 emploi.

Face aux réformes profondes envisagées par les pouvoirs publics, il est essentiel pour l’Adie de veiller à la prise en compte des problématiques spécifiques des créateurs d’entreprise qu’elle soutient au quotidien. C’est pourquoi l’Adie a lancé en janvier 2018 une grande opération « mégaphone ».

 En donnant la parole aux nombreux entrepreneurs qu’elle accompagne, l’Adie se fait le porte-voix du vécu de ces créateurs d’entreprise souvent ignorés dans le débat et les politiques publiques sur l’entrepreneuriat.

La consultation a permis de soumettre plus de 15 thématiques aux entrepreneurs soutenus par l’Adie et de faire émerger de nouvelles idées pour faire bouger les lignes de la création d’entreprise : complexité des démarches administratives, droit à la formation professionnelle, difficultés d’accès à l’assurance chômage en cas d’échec de l’entreprise ou à une indemnité en cas d’arrêt pour grossesse ou maladie, ou encore contraintes réglementaires pour pouvoir exercer certains métiers en tant qu’indépendants....

Lors de la célébration des 30 ans de l’Adie le 29 mars 2018, le Ministre de l’Économie Bruno Le Maire a rencontré de nombreux créateurs d’entreprise soutenus par l’association et a annoncé l’intégration à son Plan d’action pour la croissance et le développement des entreprises (PACTE), d’une série de mesures issues du Mégaphone de l’Adie :

  • suppression de la limite d’âge pour les entreprises pouvant avoir accès au microcrédit,
  • incitation des banques à orienter les porteurs de projet n’ayant pas accès au crédit bancaire classique vers une solution de microcrédit,
  • suppression de l’obligation de Stage Préparatoire à l’Installation (SPI),
  • suppression de l'obligation d'un compte bancaire dédié pour les plus petits micro-entrepreneurs.

 

Se félicitant de cette première victoire, l’Adie n’entend cependant pas en rester là et compte faire entendre l’ensemble des mesures proposées dans le Mégaphone, à tous les niveaux de prise de décisions. Des députés à l’Elysée, l’Adie mènera tout au long des débats autour des projets de loi qui ponctueront le printemps, des actions de plaidoyer à suivre sur #OnlAdieàlElysée et #OnlAdieauxDéputés.

En 2018, l’Adie c’est 30 ans de combat pour permettre à ceux qui partent dans la vie avec pas ou peu de ressources de voir aboutir leur rêve d’entreprise et ainsi de donner de la valeur à leur territoire.

> Pour en savoir plus, téléchargez Le Mégaphone Adie complet

> Pour soutenir nos actions en faisant un don, rendez-vous sur notre page de don en ligne


Donnez plus que de l'argent, donnez un nouvel élan…
…et permettez aux micro-entrepreneurs de prendre leur envol.

Portraits de micro-entrepreneurs soutenus par l'Adie

  • Violette, cours d'équitation et de dressage
    Créateur d'entreprise
    « L’Adie ce n’est pas seulement des gens qui prêtent de l’argent, c’est tout un réseau qui nous fait confiance ! »
  • Couturière-retoucheuse
    Créateur d'entreprise
    « Pour moi l’Adie est un vrai repère. L’Adie a réalisé mon rêve ! …elle m’a donné de la considération ».
  • Marie, Fabricante de toilettes sèches personnalisées
    Créateur d'entreprise
    « Pour quitter la fonction publique, il fallait être un peu fou ! Mais je ne voulais pas passer à côté de mon projet ».

Combien vous coûte votre don ?


Indiquez le montant de votre don

Déduction fiscale

Montant du don après déduction fiscale

Vous bénéficiez de 66% de déduction fiscale au titre de l'Impôt sur le Revenu,
dans la limite de 20% de votre revenu imposable.


Montant de votre Impôt sur la Fortune Immobilière

Montant de votre don pour réduire au maximum votre ISF

Vous bénéficiez de 75 % de déduction fiscale au titre de l'Impôt de Solidarité sur la Fortune,
dans la limite de 50 000 €, ce qui correspond à don maximum de 66 667€.
Le Fonds Adie est habilité à collecter les dons IFI au nom et pour le compte de l'Adie.


Indiquez le montant de votre don

Déduction fiscale

Montant du don après déduction fiscale

Vous bénéficiez de 60% de déduction fiscale au titre de l'Impôt sur les Sociétés,
dans la limite de 0,5% de votre chiffre d'affaires annuel hors taxes.